Lettre à Mr X

Publié le par secrets-inavouables

Voilà la lettre que j'aimerais lui écrire, à Mr X. Cela faisait quelques temps que je n'avais pas revus. Et je l'ai vu tout à l'heure.

 

"Cher toi,

 

Quelle a été ta réaction réelle ? Je t'ai annoncé que j'étais enceinte. Je n'ai pas réussi à décrypter ta réaction. Bien sûr, tu m’as félicité, c'est ce qu'on fait dans ces moments-là. Qu'en as-tu pensé ? Je ne saurais jamais probablement.

 

Tu as sans doute dû remarquer mon éloignement, depuis fin décembre. Voilà, maintenant tu dois comprendre pourquoi.

Comment aurais tu pu ne pas remarquer en même temps. Je t'envoyais je ne sais combien de texto chaque jour. Des mails, régulièrement. On se parlait aussi sur Facebook. Plus souvent que maintenant.

Et du jour au lendemain, presque plus rien.


C'est normal. J'ai beaucoup réfléchit. Que faire de cet enfant ? On en parlait ensemble, que j'aie un deuxième enfant avec Lui. Je n'étais pas sûre. Puis, je n'étais plus sûre du tout. Plus sûre de mes sentiments pour Lui, ni de ceux envers toi.

Je m’étais dit qu’en décembre je reprendrais la pilule. Je n’ai pas pu « passer à l’acte ». Il était déjà là, l’embryon. Il a pris l’occasion à bras le corps. A peine un mois, mais cela lui a suffi pour se faire son petit nid.

Me laissant avec mes doutes. Balayant mes rêves.

Je suis heureuse, bien sûr, d’attendre un deuxième enfant. Mais est ce que j’ai vraiment fait le bon choix ?

J’étais à deux doigts de quitter Lui. A deux doigts de partir. Seule. Toi, tu es marié, tu as deux enfants, deux petites filles. Tu ne serais jamais partit. Et puis, tout ça n’était peut-être qu’un rêve, car au fond, je n’ai jamais su  ce que tu pensais de moi.

Pourquoi je pense à toi ? A ce point ? Comment s’est transformée notre relation amicale en quelque chose d’ambiguë sans l’être vraiment. Elle ne l’est peut être que pour moi. Comment le saurais un jour ? Cette lettre, jamais tu ne la recevras. Et puis, je ne suis pas sûre de vouloir avoir la réponse.

J’ai tellement de choses à te dire. Il y aura peut-être d’autres lettres. Là, je suis si désemparée que je ne sais que penser…

J’aimerais que tu me dises que tu n’as jamais rien ressentit pour moi. Que je ne suis qu’une amie, rien de plus. Qu’il n’y aura jamais rien de plus. Même si tu ne le penses pas, dis le moi, peut-être que cela m’aidera à y voir plus clair, à renoncer à ce que je n’ai pas, pourtant, mais que j’aimerais avoir.

Si tu m’aimes, dis-moi que tu ne m’aimes pas…"

Publié dans Mr X

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article